Les Elixirs Floraux – késako ?

solarisationDe quoi est composé un élixir floral ?

L’ingrédient principal est bien sûr la fleur. Elle peut provenir d’une plante annuelle ou vivace, d’un buisson ou d’un arbre. Les fleurs sont cueillies selon un protocole bien défini; elles doivent être fraîches, ouvertes et épanouies. Généralement on les cueillent le matin dès les premiers rayons de soleil. Elles sont ensuite déposées à la surface d’un bol rempli d’eau de source très pure et exposées au soleil pendant quelques heures.
C’est ainsi que se transmet le message ou l’information de la fleur à l’eau de manière subtile. Cet extrait est ensuite mélangé à de l’alcool et dynamisé. Ainsi on obtient l’élixir-mère qui reste en principe au laboratoire et qui sert de base pour les mélanges suivants.

solarisationComment agissent les élixirs floraux ?

L’élixir floral contient l’information de la plante et la transmet de manière vibratoire. Cette information est accueillie par notre vie émotionnelle. On peut dire simplement que la vibration de la plante se met en relation avec la vibration de l’émotion concernée. L’émotion peut se située à plusieurs niveaux; elle peut être vécu dans le présent comme elle peut être enfouie dans le passé « emballée » dans un traumatisme, une peur, une expérience, une culpabilité etc. On peut comparer les émotions à la météo – une météo intérieur qui change dans le temps, que ce soit au cours de notre existence ou de jour en jour.

églantierPrenons l’exemple de l’églantier qui est une fleurs de Bach appelée: Wild Rose

Dans son état négatif l’églantier est totalement résigné, apathique, sans intérêt pour le présent. Il n’y a plus aucune joie et il lui est impossible de changer la situation.
L’utilisation de l’élixir amène l’églantier sur son chemin d’évolution en transformant subtilement ces émotions et comportements. Il nous aide à découvrir un nouvel intérêt pour la vie avec sa joie, son rayonnement et de nouvelles motivations.

Si on regarde la plante attentivement on aperçoit sa « signature »; au début les pousses sont vigoureuses et vont tout droit vers le ciel et tout d’un coup elles se courbent et se dirigent à nouveau vers la terre en devenant de plus en plus lourdes. En même temps elles se parent d’épines et petit à petit forment un buisson impénétrable. Mais voilà que tout d’un coup jaillissent les fleurs, d’une beauté lumineuse, tendre et joyeuse. C’est la fête ! Plus tard elles se transforment en fruits d’un rouge écarlate – le cynorhodon – qui traversent même l’hiver le plus froid…

Partager:

A propos Jochen Zink

Conseiller en Fleurs de Bach
– Praticien diplômé de la méthode « Unité En Soi »
– Accompagnement en consultation et en ligne

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.